Quoi ? Le harcèlement sexuel serait répandu à Hollywood ?

Déc 08 2017

Je le sais, je le sens, encore une fois, il y a une vergence dans la force. Ma respiration devient lourde, la veine sur mon front est de plus en plus visible et mes couilles commencent à me gratter. Pas de doute, mon sixième sens s’est déclenché et ça ne veut dire qu’une chose : quelqu’un est encore en train de raconter de la merde.

Mesdames et Messieurs, l’heure est grave. Le monde va très mal en ce moment. Nous sommes à deux doigts d’une guerre nucléaire, nous avons récemment découvert que l’esclavage existe encore dans certains pays arabes et le racisme et la haine semblent se propager comme en 40.

Mais aujourd’hui, l’Internet entier semble concerné par un problème largement plus important : Les célébrités Hollywoodiennes accusées de harcèlement sexuel et d’abus de pouvoir. En général, ça arrive une fois l’an et on en rigole un peu ; mais cette fois ci c’est du sérieux. US Magazine liste une vingtaine de célébrités qui ont été accusées de harcèlement sexuel (voire de viol pour certains) pendant les deux derniers mois. Aucune de ces accusations n’a pour l’instant été vérifiée par la justice mais certaines semblent véridiques.

Évidemment, l’internet n’a pas tardé à réagir. Entre Facebook et Twitter, une vague d’utilisateurs montrent ainsi leur dégoût et pourrissent ma page avec leurs commentaires éclairés.

Imaginez ma surprise quand j’ai vu le commentaire suivant :

« Je n’arrive pas à croire qu’en 2017 il y ait toujours des gens qui croient pouvoir profiter de leur position pour abuser de ces pauvres femmes. »

Incroyable n’est-ce pas ?

Personnellement j’ai plus de mal à croire qu’en 2017, il y ait toujours des gens, avec le QI d’un enfant de 12 ans et que ce genre de choses surprenne encore. Absolument rien de ce scandale n’est surprenant. Immoral ? Evidemment. Illégal ? Clairement. Anticonstitutionnel ? Je suppose. Surprenant ? Non.

Sérieusement les gens !

Je m’explique :

Premièrement, grandissez ! Quand arrêterons nous d’être aussi hypocrites ? Je n’arrive pas à croire votre à surprise chaque fois qu’une célébrité utilise sa position pour coucher avec toutes les femmes qui l’entourent. Je sais, je sais, nous sommes en 2017 et l’être humain est censé être au summum de l’intelligence et de la vie en société. Je veux dire, nous ne sommes pas des animaux ! Nous avons une raison et une morale qui nous défendent d’utiliser tout moyen possible et imaginable pour assouvir nos besoins primaux. Il est clair que si l’on part de cette logique, il est normal d’être surpris quand on entend que Louis CK se tape des petites branlettes devant deux collègues effrayées, montées avec lui dans sa chambre d’hôtel après un show.

Mais pourquoi sommes nous surpris ? Quand exactement prendrons nous des mesures pour éviter ce genre de confusion des genres au lieu de devoir gérer les conséquences après les faits ? Est ce notre propre croyance en notre supériorité intellectuelle qui nous fait nous imaginer que nous sommes de nature pacifique et inoffensive ? N’avons nous pas, chacun, brisé assez de lois et de règles pour ne pas être surpris quand quelqu’un d’autre profite de ses avantages pour en briser aussi ? N’avons nous pas tous créé et perpétué cette culture en autorisant les plus riches à faire ce qu’ils veulent ? N’est ce pas un peu la raison pour laquelle nous voulons tous être riche et célèbre ?

Alors quoi ? Devons nous juste accepter que les gens qui ont certaines positions abusent de leur pouvoir ? Evidemment que non. Mais au lieu d’être surpris à chaque scandale, il serait peut être plus efficace de mettre en place des règles de bonne conduite afin d’éviter de se retrouver dans ce genre de situation.

  • Éviter d’organiser des rendez-vous professionnels dans une chambre d’hôtel remplie d’alcool tard le soir, par exemple, serait un bon début. Laissez moi vous apprendre quelque chose que manifestement personne ne semble savoir à part moi : dans 90% des cas, quand un homme invite une femme dans sa chambre d’hôtel à passer la soirée, c’est pour essayer de coucher avec elle (ne me demandez pas d’où viennent mes chiffres, c’est purement pour l’effet dramatique). Oui je sais, c’est dur à croire mais c’est (approximativement) vrai. C’est un peu la version professionnelle de l’expression « Netflix and Chill ». Pourquoi sommes nous alors surpris quand un meeting professionnel dans une chambre d’hôtel la nuit débouche sur une accusation pour harcèlement sexuel ?
  • Superviser les entrevues d’embauche serait peut-être une deuxième étape très solide ! Saviez vous que dans 99,99% des cas (même source que précédemment), un homme haut placé ne fera jamais d’avance à un-e candidat-e devant le responsable des ressources humaines ? Saviez vous que face à une caméra, une célébrité tend à avoir un comportement exemplaire (sauf si l’entrevue se passe sur un fauteuil noir évidemment) ?  C’est à peine croyable mais c’est vrai.

Mais nous le savons. Et c’est ce qui me frustre le plus. Nous le savons que ce n’est pas approprié. Nous le savons qu’il faudrait surveiller et prévenir ce genre d’action. Mais nous ne le faisons pas. Alors pourquoi être surpris ?

Et je sais que cela sonne comme une excuse. Mais depuis notre tendre enfance, nous ne sommes pas vraiment éduqué à respecter la femme. Le fait que nous ayons été élevés dans cette culture du viol devrait nous préparer à, au moins, ne pas être surpris par ce genre de comportement. Qu’est ce que la culture du viol ? Non, ce n’est pas un terme qui a été inventé par des féministes frustrées. C’est un ensemble de comportements que nous avons adopté et qui banalisent les agressions sexuelles et le viol en général. Au premier abord nous avons tous tendance à nous dire que personne ne banalise ce genre de chose. Mais c’est précisément là où nous avons tort. Une agression sexuelle n’est pas forcément un acte violent. Un geste d’affection non désiré peut très facilement être une agression sexuelle. Cela peut aussi être un acte mondain que l’on considère comme amical mais qui ne l’est pas. Saviez-vous qu’une agression sexuelle ne nécessite même pas un contact physique? Une remarque déplacée ou une requête inappropriée peuvent être une forme d’agression sexuelle. Ce comportement et cette ignorance à ce sujet sont à mon avis directement liés à l’éducation que nous avons reçu. 100% des dessins animés de mon enfance sont responsables de la culture du viol que j’ai aujourd’hui. Entre Tortue Géniale, Nicky Larson et Pépé le Putois je ne sais pas qui est le pire. La plupart des rappeurs me disent en permanence qu’il n’y a pas une grande différence entre une femme et une chienne. Ne parlons pas du Dance-Hall Jamaïcain dont je suis un grand fan. Et si ce n’était pas déjà assez, nous avons aujourd’hui une industrie pornographique qui ne fait que fleurir. Avec Internet, l’accès à la pornographie gratuite et illimité n’a jamais été aussi facile. Avez vous vérifié l’historique des navigateurs de vos enfants dernièrement ? Avez vous vu la variété de ces sites pornographiques ? Même moi j’suis choqué ! Devinez quelle série pornographique est l’une des plus populaire aujourd’hui ?

 

Hé oui, les connaisseurs savent déjà de quoi je parle. « Casting Couch ». Ironiquement, cette série montre en vidéo comment des femmes qui veulent percer dans le monde du Cinéma se font abuser sexuellement devant une caméra afin d’avoir le job. Ça vous dit quelque chose ?

Tu reconnais ce canapé ? hé hé ! petit coquinou !

Grosse fatigue

Et quand on pense qu’on ne peut pas tomber plus bas, « Fifty Shades of Grey » rentre dans la liste des livres les plus vendus dans le Monde. En 2011, le roman a rendu l’idée d’un Milliardaire qui abuse sexuellement de l’une de ses employées l’un des fantasme féminin le plus populaire.

Alors comment être surpris? Pourquoi sommes nous étonnés qu’un groupe de célébrités à Hollywood abusent de leur position ? Tout ce que nous voyons à la TV, écoutons à la radio, regardons sur Internet nous poussent à accepter le fait de devenir riche et célèbre nous permettrait d’abuser sexuellement les femmes autour de nous sans aucune conséquence. Encore pire, certains romans établissent ce genre de comportement comme un fantasme féminin.

Du coup, imaginez ma surprise quand j’ai entendu la nouvelle. Une vingtaine d’accusations de harcèlement, viol et abus de pouvoir en moins de deux mois à Hollywood ! Oui,  J’ai bien dit à Hollywood !

Je n’en revenais pas ! En moins de 2 mois, nous avons tous découvert quelque chose nous savions tous déjà. Qui ne l’a pas vu venir celle là ? Ne me dites pas que j’étais le seul qui était au courant de tout ce qui se passe à Hollywood. Quand avons nous décidé que ce n’était tout d’un coup plus OK de prostituer nos enfants à Hollywood pour qu’ils deviennent de riches et célèbres ? Et moi qui pensais que nous avions tous accepté ça histoire d’avoir une nouvelle saison de « House of Cards ».  Non ! Nous n’avons pas le droit de faire les gens surpris, dégoûtés, offusqués et offensés quand une nouvelle plainte est déposée ou qu’un nouveau tweet est posté ! Nous savons tous très bien ce qu’il se passe à Hollywood et nous avons tous fermé nos gueules jusqu’à maintenant. Tout d’un coup qu’est ce qui a changé ? Et jusqu’où faudra-t-il que ça aille avant qu’on se décide à faire autre chose qu’être surpris et indignés avant de retourner à nos vies comme si de rien était ?

Qui sait, peut-être que si le Président d’un pays comme les Etats-Unis se fait prendre à se faire sucer dans le bureau Présidentiel, on se décidera à faire quelque chose. J’veux dire c’est pas comme si qui que ce soit voterait pour élire un mec qui manque ouvertement de respect aux femmes en utilisant des formules grossières du style : « Attrape la par la chatte ». Et puis en France on est quand même mieux ! Notre président n’est pas du genre à abuser de son pouvoir. Sa maîtresse d’école l’a éduqué correctement, cela va de soit. Si nous souhaitons changer quelque chose aux valeurs morales de notre société, il est important que l’homme le plus haut placé d’un pays soit le premier à montrer l’exemple. Les leaders d’aujourd’hui sont la preuve que ce genre d’accusations diminuera dans le futur. Et si ce n’est pas le cas, bin on s’en fout, non ? On s’en foutait avant, et on s’en foutra encore. Tant qu’ils ne nous gâchent pas la sortie d’Avengers : Infinity War, est ce qu’on en a vraiment quelque chose à foutre, hein ?

%d blogueurs aiment cette page :