Le Moment Klature: NOEL EST MORT, VIVE NOEL

21 Décembre 2017, il est 17h et le crépuscule s’installe au dessus de ma tête. Environ 45 minutes que je suis dans les bouchons, pour parcourir un tronçon de route de moins d’un kilomètre tout ça parce que je suis à proximité d’un P**ain de centre commercial où tout le monde se jette comme des prospectus.

Pendant que mes nerfs font Billie jean dans ma tête, je me replonge dans mes souvenirs de fêtes de Noël afin de situer à quel moment tout ça a commencé à me les briser menu. Je suis conscient que cet article est tout à fait subjectif mais si ça se trouve j’ai raison et je vais ouvrir vos yeux à la lumière aveuglante de la vérité !

Car oui Noël c’était cool. Ce genre de période qui se hume dans l’air ambiant, comme si une musique de téléfilm M6 flottait toujours en fond. Les décorations lumineuses installées un peu partout donnaient un là joyeux qui explosait en gorge dans les premiers chanté nwèl.

Chanté Nwèl (n.m) :

  1. Sorte de concours de la nouvelle star collective où on essaie de chanter plus fort et plus faux que son voisin et où c’est Jésus qui gagne à la fin.
  2. Moment où on te met un livret de cantiques dans les mains et où on te force à venir chanter alors que toi t’avais rien demandé et que t’étais en mission pillage de buffet avec tes cousins.

Les Chanté Nwèl, c’était aussi l’occasion de travailler sa vocation de rhumier. Et tu trouvais toujours un tonton pour te faire goûter dans son verre parce que voilà, les bonnes choses ça ne devrait pas être que pour les grands et qu’à 8 ans t’es déjà un homme. Ensuite arrivait le soir du réveillon, le repas en famille où on festoyait joyeusement avant que Papa Noël ne passe déposer tes cadeaux. Alors voilà du coup on va revenir sur quelques escroqueries non digérées.

Papa Noël

Première arnaque. Nous aussi petits antillais on voulait bien être naïfs et croire à ces histoires de Père Noël qui passe de maison en maison pour donner des cadeaux. Ce qui aurait été possible si les détails avaient été mieux fignolés !

Incohérence 1 : Pourquoi papa noël est noir mais qu’il a une barbe option «  no pwèl grenné » toute lisse comme les cheveux de SCH, en plus on dirait vachement tonton !

Incohérence 2 : Le père Noël est supposé rentrer dans les maisons par la cheminée. Tu vois le malaise ? Tu en connais beaucoup des cheminées sous les tropiques. Ma théorie du coup c’est qu’il passait par les gouttières mais vu le gabarit du bordel, encore une fois on coince. Surtout que par chez nous, si tu entends du bruit en pleine nuit chez toi ou sur ta galerie, ce n’est pas les chaussettes que tu sors pour accueillir le visiteur.

Incohérence 3 : Papa Noël dépose les cadeaux sous le sapin, mais nous le sapin c’était une branche de filao ! 404 not found, t’es dans la merde !

Ami lecteur, tu vois désormais que cette mascarade ne tient pas la route.

Noël c’est un truc de gros et d’alcooliques

Boudin, jambon noël, foie gras, saumon, morue, poul, viann kochon, riz, pois en sauce, chocolats, bûches, pâtisseries et j’en passe !

Toute l’année on te rabâche qu’il faut manger équilibré, 5 fruits et légumes toussa toussa, que le taux de diabète est élevé chez nous et là…en l’espace d’une semaine tu absorbes l’équivalent d’une année de calories, plus overdose glycémique que tu arroses avec de l’alcool pour être sûr de pas louper la crise de foie ! La combinaison ultime. Normalement ta daronne fait les gros yeux quand elle te voit te goinfrer comme si on ne t’avait jamais nourri mais là c’est le contraire ; On t’engueulerait presque si tu ne prends pas un peu de tout et si tu ne te ressers pas à manger (d’ailleurs on le fait).

Un peu comme avec les courbatures, tu te persuades que le seul moyen de faire passer le trop plein de bouffe et la gueule de bois c’est de surenchérir alors tu continues ! Du coup, tout ce temps que t’as passé à essayer d’être en forme et en bonne santé n’a servi à rien. Tu vas prendre entre 3 et 10 kilos sur la période ce qui fait qu’au nouvel an, ce sera effectivement un départ à zéro.

Avec l’alcool, c’est pareil que pour la bouffe. La mention «  à consommer avec modération » a beau être inscrite partout, on n’en a toujours pas découvert l’existence. Même les ondes gravitationnelles ont été mises en évidence avant. Conduire ou choisir, il faut boire ! Le mieux, c’est que ça te force à faire les mélanges les plus éprouvants qui soient. Le genre de trucs qui fileraient la cirrhose Chuck Norris.

Exemple : Commencer par un ti punch, puis 2, suivi d’un punch coco, d’un punch ananas, d’un peu de shrubb, puis du vin pendant le repas, enchainé avec une coupe de champagne au dessert (Pas plus, parce que tu conduis !)

Noël, on sait plus trop pourquoi

D’un côté t’as le petit Jésus, de l’autre un vieux bonhomme qui se déplace en rennes et qui distribue des cadeaux à tous les enfants sages de la terre, y compris les pas sages.  A un moment, il faut dire stop, on arrête, le script n’est pas clair, on ne sait pas de quoi ça parle !

En plus Noël, c’est surtout une fête qui promeut le capitalisme libéral débridé alors qu’à la base c’est supposé être un moment de partage. Les enfants font des listes de cadeau de 4 km, croient que tout leur est dû, on passe beaucoup de temps dans les embouteillages, on se stresse à essayer de faire des plats somptueux dans des délais intenables parce qu’il faut bien avoir une vraie vie à côté. Et comme dans un dîner presque parfait, généralement les convives sont des ingrats. En fait, c’est juste totalement anxiogène comme fête.

Voilà ! si avec tout ça vous n’êtes pas convaincus que Noël c’est de la merde….

…vous avez en vous le véritable esprit de Noël ! Vous êtes un peu con sur les bords et rêveur et c’est grâce à vous que ça reste un moment génial. Parce que tout ce qui a été évoqué précédemment, on s’en contrefout pour peu qu’on ait un bon moment à partager avec les gens qu’on aime ; pour peu qu’on passe du bon temps !